LES MÉMOIRES DE L'ÂME
Ecole de Tarot Initiatique
LES MÉMOIRES DE L'ÂME
Ecole de Tarot Initiatique

PSYCHE
(du grec psukhê - âme)

Psyché est une princesse mortelle dont la beauté chantée d'est en ouest et du nord au sud rend jalouse Aphrodite, elle-même déesse de la Beauté. Celle-ci n'aura de cesse de la faire disparaitre, utilisant même son propre fils Eros  dans l'édification de son complot. Las ! Eros se pique avec l'une de ses propres flèches et tombe amoureux de la belle Psyché qu'il épouse. Une contrainte cependant, Psyché ne doit jamais tenter de voir son visage. Profondément déconcertée par les conseils fielleux de ses deux sœurs jalouses, Psyché transgresse cet ordre et contemple son mari endormi à la lumière d'une lampe à huile. Devant la sublime beauté de l'Amour Psyché sursaute, une goutte d'huile tombe sur l'épaule d'Eros qui se réveille et s'envole alors que Psyché tente de s'accrocher en vain à ses pieds. L'Amour s'est enfui laissant Psyché inconsolable. Désespérée, alors qu'elle tente de se noyer dans le Styx le dieu Pan la sauve. Psyché traversera alors une longue suite d'épreuves que lui impose Aphrodite, représentant la traversée des « nuits de l'âme » à la recherche du Désir et de l'Amour. Durant ce temps, Eros  s'est réfugié chez sa mère Aphrodite qui, furieuse d'être ainsi trahie, lui intime de rester reclus. C'est à l'issue d'un temps d'épreuve qu'Eros guéri et libre de la possession maternelle, sauvera à nouveau Psyché, demandeant à Zeus de la rendre immortelle. Requête accordée par Zeus se plaisant à imaginer  qu'Eros assagi ne sèmera plus la discorde chez les couples tant sur terre que dans l'Olympe ! De  l'union d'Eros et de Psyché naqit Volupté.

En psychologie analytique, la psyché est une théorie qui désigne l'ensemble des manifestations conscientes et inconscientes de la personnalité d'un individu. Mais L'âme psychique ou Psyché est surtout ce qui transforme les événements en expérience. Elle se définie comme une perspective plutôt qu'une substance, un point de vue sur les choses plutôt qu'une chose.
Psyché n'a pas besoin d'être libérée de ses symptômes, elle n'a pas besoin que la vie soit vécue parfaitement. Elle recherche autre chose qu'une existence hygiénique, des relations fructueuses et des programmes de vie. Ce dont l'âme a ardemment besoin, ce dont elle se meurt, c'est de faire l'expérience du monde (se présentant à nous comme un être vivant) tel qu'il s'offre à elle dans l'expérience de la beauté qui, à l'image de Dieu, est toujours simple. Psyché, par son inclination naturelle à communiquer dans l'Amour,  est ce mode par lequel se reconnaît la nature symbolique de toute réalité.
Si l'âme s'épanouit lorsque le facteur divin est reconnu dans l'entreprise humaine qui se présente, c'est que son désir est grand de s'unir avec sa matrice, elle-même l'Âme de l'univers ou anima mundi; un sens esthétique vital et sensible est le moyen par lequel l'âme humaine accomplit cette union. Aussi, l'âme possèdant une véritable propension à psychologiser, nous ne pouvons rien faire pour elle si nous ne la reconnaissons pas en tant que nature intérieure, si nous ne souvenons pas qu'elle a une imagination, une réflexion et des intentions psychiques qui lui sont propres.
 Dénuée de psychologie et de dialogue avec les archétypes, la vie dans laquelle la psyché n'est pas à la poursuite de l'éros et de sa beauté, se réduit à regarder le monde pour y voir des classifications scientifiques, des produits ou des nouvelles ressources pour l'appétit du consommateur, restant aveugle aux choses dans leur forme sensible et unique.
Dans le mythe d'Eros et Psyché, l'âme dans un premier temps, encore sous l'influence de la matrice et de ses structures inconscientes,  ne reconnait pas l'Amour indifférencié du Désir, lui-même objet phallique de sa mère (ou inconscient collectif). Sans désir, sans beauté, sans transcendance l'âme se meurt, l'âme souffre, l'âme accomplit ses tâches dans une mécanique désespérée. C'est donc au prix d'un parcours différenciant et éprouvant pour Psyché mais également pour Eros, que l'union entre l'âme spirituelle contenue en la matière et l'énergie divine peut se réaliser, ouvrant à l'humain le goût de vivre avec Volupté.